Emploi
Mon apaho

La loi du mai 2014 réformant la formation continue a créé le DIF (Droit Individuel à la Formation). La loi du 05 mars 2014, remplace le dispositif DIF par le Compte Personnel de Formation. Depuis cette date, nombre de s... Lire la suite

Uniformation, l'OPCA du du secteur de l'économie sociale, développe une campagne d'information vers les salariés de son secteur 

 

Rappel sur votre obligation en tant qu'employeur : info... Lire la suite

Déjà membre ?
j'accède à mon espace

mon apaho


Nouveau sur Apaho ?

Je m'inscris

apaho, le guide des formations professionnelles en santé, social et animation

apaho, 1er portail spécialisé dans la recherche de formations continues des secteurs Santé, Social et Animation.

Consultez notre liste de formations pour adultes, éligibles au DIF et CIF.

Mes droits
Le Bilan de Compétences

Objectif

La finalité du bilan de compétences est de permettre au salarié d'analyser ses compétences professionnelles et personnelles afin de définir un projet professionnel ou un projet de formation. Il permet une prise de recul sur ses acquis, de faire le point sur ses expériences professionnelles et personnelles, d'identifier, d'évaluer ses savoirs et de déceler ses potentialités.

Déroulement d'un bilan de compétences

Le salarié est accompagné durant toute la durée du bilan (en général 24 heures) par un conseiller spécialisé dans ce type de prestation. Le bilan de compétences se réalise de manière discontinue, sous forme de 1/2 journées, souvent espacées d'une ou deux semaines. Le législateur a prévu trois phases dans un bilan de compétences :
1/ Une phase préliminaire
Cette phase va vous permettre de confirmer votre engagement et vous présenter le déroulement de la prestation. Durant cette phase, exiger de connaître le temps de face à face avec le consultant et le temps d'investigation mené de façon collective. Cet aspect est important : plus vous aurez de temps en individuel, plus la spécificité de votre situation sera prise en compte par le prestataire. Il est également important de réaliser cette phase préliminaire avec le conseiller qui vous suivra pendant la phase d'investigation. Rechercher à vérifier la connaissance par le conseiller de votre environnement professionnelle. En effet, c'est avec le conseiller que vous construirez votre projet. Pour vous guider dans vos choix, il doit maîtriser les pistes d'évolutions possibles, les passerelles vers d'autres métiers, les possibilités d'évolution, de reconversion.
2/ Une phase d'investigation 
C'est le travail le plus important. Ce travail permet de mieux cerner vos souhaits d'évolution, de définir la nature de vos questionnements, de vos besoins. Vos motivations seront examinées après identification de vos atouts, vos aptitudes, vos acquis. Il est fort possible que le conseiller ait recours à des tests psychotechniques ou de personnalité afin de mieux cerner votre profil psychologique. N'oublier pas que le plus important dans ces tests est l'analyse que vous en faites avec le conseiller. Les résultats ne sont importants que si vous prenez le temps de l'analyse. Ils ne sont qu'un outil, un élément et peuvent parfois se contredire. Exiger une lecture approfondie des résultats avec votre conseiller. Vérifier également que le centre possède une base documentaire importante et un accès internet pour la consultation de bases de données.
3/ Une phase de conclusion
Cette dernière phase doit vous permettre au delà des résultats de la phase d'investigation, de définir et de vous projeter dans l'après bilan. Avec le conseiller, vous allez mettre en oeuvre les principales étapes de la mise en oeuvre de votre projet : choix d'une mobilité en interne, choix d'un projet de formation pour une évolution de carrière ou une reconversion. Les pistes sont nombreuses. Il est important de vous assurer que vous pourrez contacter votre conseiller afin qu'il valide avec vous les phases du projet si celui-ci n'est pas complètement formalisé lors de la fin de votre bilan de compétences. Un document de synthèse doit vous est remis lors de cette phase de conclusion.
Prenez le temps de bien l'analyser avec votre conseiller. Il ne doit pas simplement reformuler votre projet mais tenir compte de vos aptitudes et capacités, du contexte économique, du marché de la formation professionnelle.
Le centre de bilan de compétences a un devoir de confidentialité. En tant que bénéficiaire, vous êtes le seul destinataire du document de synthèse. Votre employeur ne peut avoir connaissance des résultats (article L.6322-62 du code du travail). Le centre de bilan détruira ensuite l'ensemble des documents élaborés pour la réalisation du bilan de compétences.

Choisir son centre de bilan de compétences

Vous devez choisir un centre de bilan de compétences habilité par votre organisme paritaire compétent en matière de congé de formation ou opacif (ANFH, Unifaf, Uniformation, CNFPT pour notre secteur). Dans la liste des centres, contacter par téléphone trois ou quatre centres, pour un premier échange téléphonique avec un conseiller. Essayer lors de ce premier entretien de vérifier si le prestataire connaît votre secteur professionnel (important en cas de projet de mobilité interne ou de formation), possède des ressources (humaines ou matérielles) pour vous aider dans la formalisation de votre projet, respecte les trois phases décrites plus haut, propose un calendrier de rencontre compatible avec votre vie professionnelle ou personnelle.
Prenez votre temps pour choisir un prestataire adapté à vos attentes. Demandez au centre ce qui le différencie de la concurrence. Il est également important de connaître la qualification de la personne qui va vous suivre tout au long de la prestation. Bref : soyez exigeant  et n'hésitez pas à faire jouer la concurrence. Concentrez-vous sur la qualité de la prestation et non sur le coût. Avant tout engagement, rencontrer le conseiller qui va vous suivre pendant toutes les phases. Cette première rencontre n'a pas à être facturé. Si vous pensez que le courant ne passera pas avec votre interlocuteur, demandez à changer de conseiller ou de centre de bilan de compétences.
N'oubliez pas, c'est un projet professionnel ou personnel que vous allez construire avec cette personne !!!

Financement de votre congé de bilan de compétences

Plusieurs modes de financement sont possibles. Le plus simple est de solliciter votre opacif, pour un financement au titre du congé de bilan de compétences sur les enveloppes du congé individuel de formation (CIF CDI ou CIF CDD). C'est la formule la plus simple et un accord est souvent formalisé sous un mois.
Ce congé de bilan de compétences s'obtient donc, directement en sollicitant un dossier de financement auprès de l'opacif, sous réserve d'être salarié depuis cinq ans, de façon consécutive ou non, dont 12 mois chez votre employeur actuel (article L. 6322-42 du code du travail).
Si vous êtes en contrat à durée déterminée (CDD) les conditions sont différentes. Il faut avoir été salarié 24 mois sur les cinq dernières années, dont quatre mois consécutifs ou non en CDD sur les 12 derniers mois (article R6322-62 du code du travail).
Légalement vous devez respecter un délai de franchise entre deux congés de bilan de compétences : cinq ans dans la même entreprise.
Si vous ne remplissez pas les conditions ci-dessous tout n'est pas perdu !!!
Vous pouvez également solliciter votre employeur pour un financement au titre du plan de formation ou de votre DIF.

 

Le bilan de compétences, c'est quoi ?

Le bilan de compétences est par excellence l'outil pour construire, définir un projet professionnel. Encore trop méconnu par les salariés, il peut vous faire gagner un temps important pour identifier, déterminer les conditions de réalisation de votre projet. Son financement est, sous certaines conditions, rapidement accordé par votre opacif.

 

 

 

 

apaho-mes-droits

 

 

Vous cherchez un centre de bilan de compétences?
Accéder au moteur de recherche